Lieux à visiter en Tunisie

BIZERTE

Port de mer avec une histoire riche, Bizerte a tout le charme d'une petite, traditionnelle et accueillante ville. Pour visiter le vieux-port, les bords du canal, son Marina sport nautique, son musée océanographique et son marché quotidien.

BULLA RÉGIA

En 46 avant J.C et après la défaite du roi numide JUBA 1er le royaume fut annexe par Rome qui l'organisa en une nouvelle province  et reçut le statut privilégié d'oppidum liberum, qui lui permit de conserver son territoire, ses traditions et son organisation politique. Le site de Bulla Regia est encore pour les trois quarts sous terre ; seule une partie de la cité a été dégagée.

CHENINI

Chenini est un village troglodytique berbérophone du sud de la Tunisie. Il est surplombé par un ksar citadelle, ou Kalâa, juché sur une butte à environ 500 mètres d'altitude. Il s'agit d'un lieu de stockage des réserves alimentaires et des biens de valeur qui servait également de refuge en cas d'attaque. Son minaret blanc servait autrefois de repère aux caravaniers.

DJERBA

Île dont le passé se perd au fond des âges, pourvue d’un remarquable littoral qui donne à la côte un air alangui, Djerba offre un cadre balnéaire aux activités variées où chacun puise à son gré, sports, détente et découverte. Djerba émerveille le visiteur par sa douceur et son décor paradisiaque. L’île qui charma le légendaire Ulysse fut punique avant d’être romaine.

DJERBA : GUELLALA

Au sud ouest de l'île se trouve Guellala, le village des potiers. Tous ses habitants s'adonnent à cet artisanat ancestral. Vases, gargoulettes, cruches jonchent le sol, le long de l'unique rue. Certains sont de couleur argile, d'autres sont d'une blancheur éclatante.

DJERBA : LA GHRIBA

A la périphérie sud de Houmt Souk se trouve La Ghriba, un temple juif du VIe siècle av J-C. C'est le 2ème haut lieu du judaïsme dans le monde. C'est aussi un lieu de pèlerinage.

DJERBA : EXPLORE PARK

Djerba Explore Park est un village et un parc dédiés au patrimoine et à la culture de l’île, à l’art islamique et …. Aux crocodiles.

DOUGGA

Dougga de son nom antique Thugga,  est le site le plus majestueux de la Tunisie et le mieux conservé du Maghreb. Ses ruines sont situées, sur une colline, à 600 m d'altitude et s'étalent sur 25 ha, dans une zone fertile, du nord tunisien. On y trouve une architecture raffinée et un urbanisme élaboré avec amphithéâtre, capitole, forum, thermes, mausolées, temples, demeures luxueuses et système d'évacuation d'eau. Tous ces vestiges reflètent une histoire qui porte les empreintes des civilisations numide, punique et romaine.

DOUIRET

Un village situé dans le sud-est de la Tunisie. Le vieux village de Douiret se compose d'habitations rupestres creusées dans la montagne dont le pic rocheux amène le Ksar (citadelle) en ruine. Un site historique qui avait jadis accueilli une société rurale aux traditions de la montagne berbère. Ses Ksour, ses grottes et ses ghorfas et son paysage de montagne déserte offre un charme séduisant, une largeur calme et des vues spectaculaires.

DOUZ

Cette petite ville sur la rive sud-est de Chott El Djérid, est le pays des bédouins. Depuis l'antiquité leur activité principale repose sur  la culture des palmiers dattiers, l'élevage des dromadaires et des méharis. Sa principale ressource est la culture du palmier dattier. Ses oasis sont splendides et son souk (chaque Jeudi matin) est très beau.

EL JEM

Le Colisée, la plus vaste ruine du Maghreb, n'a jamais servi à rien, même pas aux jeux pour lesquels il était fait : les Vandales sont arrivés trop vite, puis les Arabes, puis les Hilaliens. L'amphithéâtre ne fut jamais terminé. Transformé par les Byzantins en forteresse, il servit trop longtemps et trop souvent de carrière aux populations locales. Son musée regroupe de superbes mosaïques.

GRAND TUNIS : MUSÉE DU BARDO

Le Musée du Bardo détient la plus grande collection de mosaïques et d'objets anciens de la préhistoire tunisienne jusqu'aux premières années du siècle. Il est considéré, avec le Caire, être le plus riche d'Afrique et reste le premier au monde pour ses mosaïques anciennes.

GRAND TUNIS : CARTHAGE

Carthage fut fondée par les phéniciens venus de Tyre en 814 avant J.-C. Elle devint une rivale de Rome pour la domination de la Méditerranée occidentale au IVe siècle av. J.-C. Une série de trois conflits entre les deux puissances, les guerres puniques, débutèrent au IIIe siècle av. J.-C. et se terminèrent avec la victoire de Rome et la destruction de Carthage. Selon la légende, ce serait la reine Elyssa Didon, sœur du roi de Tyr Pygmalion, qui fonda la cité, avec l’aide de quelques colons et de guerriers, vers le milieu du 8ème siècle (En 814 av. J-C).

GRAND TUNIS : LA MÉDINA

Classée patrimoine international de l'Unesco en 1981, la pittoresque Médina fut construite au VIIe siècle. A voir la mosquée Ezzeitouna, la mosquée Youssef Dey, première mosquée ottomane bâtie en 1616,le mausolée Tourbet el-Bey, le centre d'Art et Traditions populaires à Dar Ben Abdallah, le souk el-Attarine, marché des parfumeurs, le souk el-Berka, spécialisé dans la joaillerie, le souk Essakajine, spécialisé dans maroquinerie, le souk El Blat, connue pour les plantes médicinales, le souk El Leffa: tapis et habits traditionnels.

GRAND TUNIS : SIDI BOU SAÏD

C´est un admirable point de vue, d´où l´on peut contempler, sans jamais s´en lasser, l´une des plus belles baies du monde. Sidi Bou Saïd, c´est surtout une atmosphère particulière, une certaine nonchalance qui a charmé, envoûté, subjugué écrivains, peintres et musiciens du monde entier...  Un rythme extérieur lent, signe d’une vie intérieure plus intense.

HAOUARIA

Ce sont des carrières de grès gérées de la période punique des VII et VIème siècle av. j.-c., mais plus intensément à l'époque romaine. Cette pierre est venue dans l'antiquité, dans la construction des villes côtières et de leurs principaux monuments, en particulier la capitale, Carthage.

KAIROUAN

Fascinante, accueillante, secrète, Kairouan est un des joyaux du patrimoine tunisien. L’ancienne capitale des émirs aghlabides, nichée loin du littoral dans une austère région de steppes, est riche de souvenirs historiques et de monuments remarquables. Kairouan est connue pour sont artisanat du tapis. Ce sont les femmes qui les réalisent soit chez elles soit dans des petits ateliers. Le tapis de Kairouan est une référence, en la matière.

KÉLIBIA

Les plages de Kelibia possèdent le sable le plus blanc et le plus fin de la Tunisie. Le Fort de Kelibia, majestueux, domine la ville, le port et les plages d'El Mansourah. Construit par les Byzantins au VIe, il fut partiellement remodelé par les Espagnols et les Turcs. Sa visite vaut le détour. On appréciera une vue panoramique et se détendre au café de la forteresse.

KSAR GHILANE

Ksar Ghilane est une petite oasis située au sud tunisien, au bord de l'erg oriental. L'oasis de palmiers dattiers est irriguée par une source d'eau chaude où on peut se baigner, été comme hiver. Au bord de l'oasis s'étendent les dunes de sable à perte de vue. On peut visiter le Fort romain, qui fut utilisé aussi comme bagne par l'armée française. Ksar Ghilane est inoubliable, on est saisi par une sensation de bien être dès qu'on y met les pieds et pourtant il n'y a pas grand chose à part le sable et le silence... Et c'est peut être ça le charme du désert.

KSAR OULED DEBBAB

Voici des maisons voûtées en pisé datant du XVe siècle. Il s’agit de Ksar Ouled Debbab, à 15 minutes au sud-ouest de la ville de Tataouine en Tunisie. Les maisons étaient construites dans un alignement similaire mais généralement plus grandes, et appelées ghorfas ou greniers à céréales. L’ensemble du complexe était un village fortifié avec une et seule entrée.

KSAR OULED SOLTANE

Ksar Ouled Soltane, situé au sud-est de Tataouine, est l'un des plus remarquables ksour de Tunisie. Ce ksar offre la particularité de disposer d'une deuxième cour, datant du XIXe siècle, qui prolonge la première construite au XVe siècle environ. Il dispose ainsi du nombre record de 400 cellules de stockage des réserves alimentaires, appelées ghorfas, qui sont réparties sur quatre ou cinq niveaux.

LE KEF

Cirta, son nom antique, fut, dés l'époque numide une ville temple et un centre de pèlerinage. Dans les temps byzantins la ville a été dotée de bâtiments religieux et des fortifications qui en font l'un des endroits les plus importants dans le pays. La ville est célèbre pour sa Qalaâ (forteresse), sa médina, sa basilique de saint Pierre et son mausolée Sidi Bou Makhlouf.

MAHDIA

Mahdia, cité au passé glorieux, elle fut la première capitale des califes fatimides au Xe siècle est bâtie à fleur de rocher sur une mince presqu’île. Elle tire tout son charme de sa mer couleur de saphir, de ses plages superbes, de sa médina et de son animation de petite ville traditionnelle, ville de pêcheurs et de tisseurs de soie.

MATMATA

Le nom Matmata est celui d'une tribu berbère originaire du Maroc, descendante des Temzit. Outre le calme qui y règne et la vue splendide sur le plateau du même nom, Matmata est connue pour ses troglodytes. Suite à l'invasion Hilalienne, tribu venue de la haute Egypte, belliqueuse et rasant tout sur son passage, les habitants se refugièrent dans les montagnes et fondèrent l'actuelle Matmata. Ce sont des habitations creusées dans la montagne. On y trouve tout le nécessaire: salon, chambres, cuisine, salle d'eau.

MÉTLAOUI (Lézard Rouge)

Le Lézard Rouge fut construit en France au début du vingtième siècle (entre 1911 et 1926) suite à la commande de la Compagnie des Chemins de Fer Bône-Guelma, ensuite, il fut offert au Bey de Tunis pour ses déplacements. Les wagons ne se ressemblent pas et restent communicants en cours de voyage, ce qui permet aux voyageurs d'admirer la vue a partir de plusieurs endroits a bord du train. Ce train mythique sillonne les montagnes et fonce dans les tunnels à la découverte des vues aussi belles d'un côté que de l'autre.

MONASTIR

Petite ville au riche passé historique, où de superbes monuments anciens s’intègrent aujourd’hui à un urbanisme résolument moderne, Monastir a bien des atouts pour séduire. A visiter sa médina, son Ribat (forteresse du VIIIe siècle) et  le Mausolée de l’ancien président Bourguiba.

NABEUL

Ville des potiers, des orangers et des bougainvilliers. La poterie se pratiquait à Nabeul depuis les Romains, peut-être même depuis l´époque punique. Les potiers fabriquent la poterie vernissée et la poterie poreuse. Cet artisanat est très créatif.  Sa production est diversifiée. Des formes nouvelles sont régulièrement inventées, des objets nouveaux naissent. Nabeul est aussi connu pour ses plages de sable fin.

NEFTA & OUNG JEMAL

Nefta est l´oasis la plus charmante. C’est l´antique Aggasel Nepte des Romains. Ce n'est pas par hasard si cet endroit a inspiré un nombre important de cinéastes : "Le patient anglais" tourné en partie dans ses rues et le célèbre "Guerre des étoiles" dont des séquences ont été tournées dans le désert proche (Oung Jemal). L´endroit le plus célèbre, à Nefta, est sa somptueuse Corbeille ...

PARC ICHKEUL

Le lac Ichkeul et la montagne homonyme sont classés comme parc naturel et site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Cette réserve naturelle se compose d'oiseaux, dont certains appartiennent à des espèces rares de rapaces, de buffles, de chacals et d'autres.

SBEÏTLA

Mythe et histoire ont assuré la célébrité de Sufetula. Aujourd´hui Sbeïtla, est l’une des «villes d’or» de l’Afrique romano - byzantine. Un Arc de Triomphe fut édifié à l’entrée orientale de la cité, et se dresse toujours, judiciaire et commercial, ce dernier est dominé par les trois temples du capitole, centre religieux de la cité. A découvrir les édifices encore visibles : maisons, forum, temples, thermes, porte triomphale, théâtre, etc.

SFAX

Sfax est située au centre de la Tunisie, sur la côte méditerranéenne, c'est la deuxième grande ville de Tunisie après Tunis. Sfax connaît sa prospérité grâce à la production d'huile d'olive, à l'exploitation des produits de la pêche et le pétrole. A visiter la Médina, Bab Diwan, La grande mosquée de la médina, les souks et la Kasbah.

SOUSSE

La troisième ville du pays, Sousse, la "Perle du Sahel", est très ancienne. Fondée par les Phéniciens, Hadrumète s´est vite hissée au troisième rang des villes puniques, après Carthage et Utique. A visiter sa Médina, son Ribat, les Catacombes, la Kasbah, etc. Le Port de plaisance El Kantaoui est une marina, bâtie, selon un style architectural arabo-andalou, avec ruelles, voûtes, petites places, maisons imbriqués, boutiques, restaurants et cafés.

TABARKA

Tabarka est connue depuis l'antiquité. Ce fut un comptoir phénicien sous le nom de Thrabaca. C'est sous la domination romaine qu'elle connut son essor grâce à l'exportation du marbre, le liège, les céréales, l'huile d'olive ainsi que les produits miniers. Au XVI e siècle Charles Quint fit cadeau de la ville aux Génois qui y construisirent un fort. Ils développèrent la pêche et le travail du corail.

TAMEGHZA - CHEBIKA - MIDES

Tameghza est dotée d'une belle oasis le long d'un canyon. Des sources d'eau claire sortent de la montagne et viennent se déverser dans le canyon en formant des cascades. C'est un joli endroit pour se rafraîchir et se promener pieds nus le long de la rivière. Chebika est un village berbère, accroché à la montagne, fut autrefois un poste de défense romain sur l'axe Tébessa.

TATAOUINE

Tataouine (appelée aussi Foum Tataouine) est l'une des villes les plus pittoresques du sud est tunisien. Entourée de montagnes d'où jaillissent les ksour, forteresses autrefois utilisées pour mettre à l'abri des envahisseurs, les denrées essentielles tels céréales, huile d'olive, légumes secs... elle vit des échanges commerciaux entre les nombreux villages qui l'entourent. Son souk du lundi et jeudi est l'un des plus pittoresques de Tunisie

TOUJANE

Le village de Toujane, surplombé par les ruines d’un ksar, est habité par des berbères. Ce village est constitué de maisons de pierres sèches dont les nombreuses terrasses offrent un panorama à couper le souffle sur la plaine qui s'étire vers la mer. A Toujane, les femmes tissent de très beaux kilims.

TOZEUR

Tozeur, la perle et la capitale du Djérid, se trouve au cœur de l´une des oasis les plus célèbres au monde. C´est l´ancienne Thusuros, un des postes qui se trouvaient sur la voie romaine allant de Biskra à Gabès. Tozeur était une sorte de port du désert, un centre actif du commerce caravanier transsaharien. Son architecture à base de briques d'argile pleines est typique de la région du Djérid. A visiter sa Médina, le musée Dar Cherait et le parc Chak Wak (3000 ans d’histoire).

YASMINE HAMMAMET

Une fleur, un site. La fleur c'est le jasmin. Le jasmin est la fleur de la gaieté et de la joie de vivre. En bouquet, il symbolise accueil et hospitalité. Le site est Hammamet et Hammamet est un rêve. C'est le rêve. C'est le charme et la détente. C'est la convivialité. L'image devient réalité au sud de Hammamet : C’est Yasmine Hammamet. C'est aussi une marina avec un port de plaisance de 740 anneaux, une médina avec ses remparts, ses souks, son habitat traditionnel et son parc à thèmes, un casino, des centres de thalassothérapie, une esplanade avec ses galeries commerçantes, des espaces verts, des centres d'animation…